Lancement en 2013 des travaux d’une installation de traitement thermique de déchets ménagers à Mostaganem

Home / News / Algérie / Lancement en 2013 des travaux d’une installation de traitement thermique de déchets ménagers à Mostaganem
La secrétaire d’Etat chargée de l’Environnement, Dalila Boudjemaa, a annoncé, mercredi à Mostaganem, le lancement courant 2013 dans cette wilaya des travaux d’une d’installation de traitement thermique de déchets ménagers et assimilés.

Cette installation, qui viendra renforcer le centre d’enfouissement technique, sera dotée d’un système de traitement des gaz, de récupération d’énergie et de chaleur, a indiqué la secrétaire d’Etat chargée de l’Environnement lors de sa visite de travail dans la wilaya de Mostaganem, en compagnie des autorités locales et des représentants du comité national chargé de l’hygiène du milieu et de l’environnement. Inspectant le centre d’enfouissement intercommunal de Sour, relevant de la daïra d’Aïn Tedeles (en exploitation), Mme Boudjemaâ a affirmé que les déchets inertes seront pris en charge par un centre d’enfouissement technique (CET), en réalisation dans la commune de Touahria, ayant une capacité de traitement de 58.000 tonnes. Ce CET viendra à terme renforcer celui déjà existant ayant une capacité de traitement de 921.000 tonnes et qui couvre les besoins de huit communes, à savoir Mostaganem, Ain Tedeles, Sour, Oued El Kheir, Kheiredinne, Sayada, Sidi Belatar et Aîn Boudinar, en matière de gestion intégrée des déchets ménagers et assimilés. Aussi, a-t-elle expliqué sur site, la réalisation d’autres chantiers d’importance dans la wilaya de Mostaganem dans le cadre des différents programmes de développement, sont susceptibles d’améliorer le cadre de vie des citoyens.

Il s’agit notamment des CET de Bouguirat (286.000 tonnes), de Sidi Ali (688.000 tonnes) et Aïn Sidi Chérif (281.000 tonnes) devant couvrir 19 communes. La gestion de l’ensemble de ces installations de traitement des déchets est confiée à un établissement au statut d’EPIC de wilaya, avec un effectif de 110 agents dont 80 permanents. Par ailleurs, 2.000 agents sont affectés dans les chantiers de l’environnement dans le cadre des différents dispositifs d’emploi des jeunes, a-t-on indiqué. La secrétaire d’Etat, qui a mis en exergue les grands défis de l’environnement, a appelé les jeunes à se lancer et s’investir dans les métiers verts et invité les associations à œuvrer pour la préservation de l’environnement, lors d’une rencontre avec des représentants de la société civile activant dans l’environnement au niveau de la maison des associations « La salamandre ». Auparavant, Mme Boudjemaa avait inspecté la maison de l’environnement à Kharouba (Mostaganem), en cours de réalisation, et visité ‘‘Djanat Al Arif’‘, une fondation méditerranéenne de développement durable que dirige, depuis 2004, Cheikh Khaled Bentounes de la Zaouia Al Alouiya. Edifiée sur un terrain de 64 hectares, cette fondation œuvre, dans le cadre de ses activités, à la préservation de l’environnement, avec ses deux pépinières de l’arganier et de palmiers et son site de compostage des engrais.

APS 28 mars 2013

Laisser un commentaire